Lexique du bâtiment

Acrotère : mur maçonné situé tout autour des toitures terrasses d’immeuble.

Aggloméré : Elément préfabriqué constitué d’agrégats et de ciment.

Allège :  Partie d’un mur située sous une fenêtre. Lors d’une rénovation, cette hauteur peut être modifiée ou adaptée.

Anti-bélier : C’est un dispositif destiné à amortir l’onde de choc provoquée par la fermeture rapide d’un robinet d’eau.

Arase :  Dernier niveau d’un mur qui sert de repère pour bâtir dessus.

Boisseau :  Conduit de cheminée ou de ventilation préfabriqué.

Bow-window : Fenêtre en avancée sur un mur de façade permettant d’agrandir la pièce et d’augmenter sa luminosité.

Cabochon : Carrelage de petite taille. On place parfois des cabochons pour agrémenter un carrelage.

Calepinage : Appareillage de différents éléments. Désigne par extention le dessin qui permet de réaliser des motifs en carrelage, parquet, etc.

Chaînage :  Ceinture en métal ou en béton armé qui permet d’éviter que les murs ne s’écartent.

Chéneau : Conduit longeant le toit destiné à recueillir les eaux de pluies.

Chevron :  Pièce de bois sur laquelle on fixe des lattes soutenant la toiture.

Chien-assis :  Fenêtre en saillie sur la toiture.

Cour anglaise : Courette en contrebas sur laquelle donnent les fenêtres du sous-sol

Dauphin : Extrémité recourbée d’un tuyau de descente d’eau pluviale

Débattement : Désigne tout l’encombrement d’une porte lorsqu’elle s’ouvre.

Dévoiement : Angle que forme un conduit de cheminée pour éviter un élément de la construction.

Disjoncteur : Dispositif de protection, il coupe l’alimentation électrique du circuit. Un disjoncteur différentiel coupe l’alimentation en cas de défaut sur le circuit.

Domotique : Installation qui permet de commander automatiquement sa maison ou son appartement.

Dormant : Partie de la fenêtre qui reçoit les éléments mobiles. Lors d’un rénovation de maiosn ou d’appartement, le dormant d’une menuiserie peut-être adapté pour recevoir l’isolant.

Doublage :  Revêtement isolant posé contre une paroi extérieure pour renforcer l’isolation thermique. Le doublage est posé lors de la rénovation du logement.

Drain : Dispositif destiné à capter les eaux souterraines.

Echappée : C’est la hauteur au-dessus des marches d’un escalier.

Egrener : Eliminer des apérités par ponçage. Etape essentielle à la préparation avant peinture.

Embrasure : Ouverture dans un mur.

Encorbellement : Construction en dehors du plan d’un mur.

Faux-plafond : Plafond exécuté au-dessous du plancher pour réduire la hauteur sous plafond. Il est souvent utilisé lors d’une rénovation et permet le passage des gaines électriques.

Faîtage : Partie supérieure de la toiture.

Ferme : Assemblage formant la structure principale d’une charpente.

Fouille :  Excavation creusée dans le sol pour fonder ou construire différents ouvrages.

Fourreau : Tube qui entoure des fils ou un autre tube pour les protéger.

Gueule-de-loup : Fenêtre qui se ferme par emboîtement d’un vantail dans une gorge située dans le battant opposé.

Hérisson : Blocs de matériaux posés à même le sol sous le radier de fondation qui assurent une première protection contre l’humidité.

Hors-d’air : Se dit d’une construction dont la couverture, les portes et les fenêtres sont posées.

Hors-d’eau : Se dit d’une construction dont la toiture est posée.

Hourdis : Elément préfabriqué que l’on place entre les solives d’un plancher, ce qui permet le remplissage et la sous-face de ce plancher.

Huisserie : Menuiserie, portes et fenêtres. Une rénovation d’envergure comporte très souvent un changement de fenêtres et portes.

Hydrofuge : Qui préserve de l’eau et de l’humidité., dans une pièce humide les plaques de plâtre sont hydrofuge, de couleur verte.

Ignifugé : Matériau résistant au feu

Imposte : Partie fixe ou mobile au-dessus d’une porte ou d’une fenêtre.

Isolation thermique : Calculée à partir de trois coefficients. Le coefficient K mesure le pouvoir isolant d’une paroi. Plus il est faible, plus l’isolation est performante. Le coefficient G détermine la quantité d’énergie à fournir pour compenser les déperditions thermiques lorsque la différence entre la température intérieure et extérieure varie de 1°C. Le coefficient R, mesure la faculté d’une paroi à perdre ou gagner des calories. Plus il est élevé, meilleures sont les performances.

Jambage : Partie d’un mur servant de poteau généralement placé entre deux ouvertures.

Lambourde : Longue pièce de bois destinée à la fabrication des planchers.

Limon : Pièce qui supporte les marches d’un escalier.

Linteau : Poutre horizontale au-dessus d’une ouverture.

Listel : Carrelage de forme allongée utilisé en frise pour son aspect décoratif.

Main courante : Partie supérieure d’une rampe, d’un balcon, d’une barre d’appui sur laquelle glisse la main.

Maître d’oeuvre : Personne physique ou morale missionnée par le maître de l’ouvrage de surveiller, contrôler et mener à bien la réalisation des travaux et de la rénovation d’un bâtiment.

Marquise : Petit auvent situé au-dessus d’une porte.

Mezzanine : Niveau intermédiaire que l’on crée dans une pièce quand la hauteur sous plafond est suffisamment grande.

Mur porteur : soutient les charges de la construction.

Mur de refend : porteur à l’intérieur de la construction.

Mur de soutènement : conçu pour résister à la poussée des sols et de la maison.

Mur Trombe :  C’est un qui, en journée, capte et accumule l’énergie solaire pour la restituer la nuit. Epais et à forte inertie thermique (béton ou briques), de couleur sombre pour améliorer l’absorption des calories,il est situé derrière un paroi vitrée. Le mur Trombe possède des ouvertures à sa base et à son sommet. Elles permettent à l’air présent de circuler en se réchauffant par effet de serre ; la nuit, le mur restitue l’énergie calorifique emmagasinée pendant la journée. En été, une sortie en partie haute permet d’évacuer l’air chaud vers l’extérieur.

Noue : Angle rentrant formé par les deux pentes d’une couverture.

Oculus : Partie découpée dans une porte ou une cloison. Généralement, dans une porte, cette partie est vitrée.

Oeil-de-boeuf : Fenêtre généralement située en toiture ou en pignon de forme ronde ou ovale.

Panne : Pièce de bois horizontale qui sert à soutenir les chevrons dans une charpente.

Parclose : En menuiserie extérieure du bâtiment, c'est une baguette servant d’encadrement à un vitrage.

Par-vapeur : Membrane dans un complexe multicouches qui stoppe le déplacement de la vapeur d’eau. Pour en savoir plus consulter notre rubrique : un air sain chez soi.

Pont thermique : Rupture de continuité dans l’étanchéité d’un mur, d’une fenêtre… Le traitement des ponts thermiques détermine en grande partir la qualité d’isolation d’un bâtiment. Les ponts thermiques constituent des sources de pertes d’énergie très importantes.

Puits canadien : Système géothermique simple qui utilise l’inertie thermique du sol pour le traitement de l’air insufflé dans les bâtiments. Il consiste à introduire le flux d’air neuf dans le bâtiment après lui avoir fait parcourir une certaine distance (15 à 30 m) dans un conduit étanche, PVC ou autre (Ø environ 15 cm) enterré de un à trois mètres de profondeur. L’été, le sol frais rafraîchit l’air ; l’hiver, la température du sol descendant beaucoup moins que celle de l’air extérieur, le système permet un préchauffage de l’air

Queue-de-vache : C’est ainsi que l’on nomme une avancée de toiture.

Radier : Elément de fondation fait d’une dalle en béton armé.

Ragréage : Process qui consiste à rendre une surface le plus lisse possible.

Rechampir : Raccorder deux couches de peinture de tons différents.

Regard : Petite maçonnerie qui permet d’accéder aux canalisations enfouies dans le sol.

Robinet mitigeur : Un seul robinet règle le débit et le mélange de l’eau chaude et froide.

Robinet mélangeur : Sur un sanitaire, deux robinets possédant chacun leurs ouvertures mais un seul bec dans lequel le mélange de la température va s’effectuer.

Second-oeuvre : travaux qui ne constituent pas la structure porteuse de la maison.

Semelle filante : Partie basse des fondations qui supportent les murs.

Solin : Raccord de mortier exécuté en toiture autour des souches de cheminée, sur les angles de rupture entre pente et autour de tout angle fait par une ouverture traversant la toiture.

Solive : Pièce de bois placée sur les poutres et supportant le plancher.

Sous-oeuvre : Ensemble des travaux portant sur les fondations.

Surface habitable : Surface de plancher calculée après déduction des murs, cloisons, escaliers, gaines et annexes (balcons, caves…), ainsi que les zones d’habitation dont la hauteur est inférieur à 1,80 m.

Surface hors oeuvre nette(SHON) : Totalité des surfaces de plancher déduction faite de ce qui n’est pas aménageable.

Surface hors oeuvre brute (SHOB) : Totalité des surfaces construites HORS MURS.

Trappe de visite : Petite ouverture destinée aux visites et aux réparations, par exemple dans une baignoire.

Travaux d’amélioration : Dépenses qui ont pour objet d’apporter à un immeuble d’habitation un élément de confort nouveau ou mieux adapté. Il existe actuellement quatre types de dépenses d’amélioration qui ouvrent droit à une réduction d’impôt au titre de la résidence principale : installation d’un équipement sanitaire élémentaire dans un logement qui en était dépourvu ; le traitement préventif des charpentes contre les insectes xylophages ; les travaux destinés à faciliter l’accès des immeubles aux personnes handicapées ; les installations de sécurité.

Travaux de grosse réparation : Travaux d’une importance excédant celle des opérations courantes d’entretien et de réparation et qui, sans constituer des améliorations, consistent en la remise en état ou en la réfection de l’immeuble afin de le maintenir en état d’être utilisé conformément à sa destination. Il s’agit, par exemple, du changement de la toiture, du remplacement de la chaudière, de l’ascenseur… Ces travaux ouvrent droit à une réduction d’impôt

Travertin : Pierre calcaire, compacte, largement utilisée dans les entrées d’immeubles.

Treillage : Lattes de bois, de plastique ou de métal utilisées pour décorer ou clore.

Trumeau : La partie d’un mur comprise entre deux ouvertures.

Trémie : Ouverture dans un plancher faite pour laisser passer l’escalier.

Tête de bergère : Fixation servant à bloquer les volets.

Ventilation mécanique contrôlée : La « VMC ». Les pièces humides : salles de bains, wc, ou cuisine) sont équipées de bouches d’aspiration d’air. L’air frais entre par des entrées d’airs aménagées dans les fenêtres ou les caissons de volet roulants. La VMC détermine la qualité de l’air à l’intérieur d’un bâtiment. Son renouvellement diminue l’humidité.

Verrière : Grande surface vitrée située soit en toiture, soit en façade

Viabilité : Ensemble des travaux de préparation d’un terrain. Ce sont les aménagements de type voirie, égouts et réseaux divers exécutés avant toute construction.

Vide sanitaire : Espace aménagé entre le sol et la dalle d’un bâtiment.

Vous avez un projet de rénovation ou d'agrandissement.